Drogman

Publié le par Lionel Droitecour

ciel  de  dom tbo, http://www.fotocommunity.fr

ciel de dom tbo, http://www.fotocommunity.fr

Non pas un interprète, à peine un truchement ;
Dans l’argile, une main pétrissant le discours,
Une voix, dans le chœur, où l’harmonie s’invente
Au geste créateur voulu par un auteur.

Le poème s’enfuit dans un vol migrateur,
Il est en l’assemblage où la forme décante,
Mélopée dans le vague et fragment de nos jours
Et le poète, ici, n’est qu’un effarement.

Un humble serviteur se retire en ces lieux,
L’homme n’y est qu’un songe affleuré des lointains,
Un parfum, vers le soir, en l’essence fugace.

Il referme son œil au rebord de l’angoisse,
Délivré de son mal, aussi des lendemains,
À sa lèvre un murmure évadé sous les cieux.

mai 2007

Publié dans Art poétique

Commenter cet article