Dette

Publié le par Lionel Droitecour

... Je t’en délie, dans l’ombre où je veux me réduire, Discret, dans l’onde calme où j’attendrai la nuit ...

... Je t’en délie, dans l’ombre où je veux me réduire, Discret, dans l’onde calme où j’attendrai la nuit ...

Passager de la vie, furtive silhouette
Qui s’apprête déjà à quitter mon navire,
Aurais-je été pour toi un doute ou un appui ?

Tu danses, ignorant que, déjà, le temps fuit,
Toi qui es si pressé de fonder ton empire,
Convive d’un présent qui t’invite à sa fête.

Ne songe pas encore au montant de ta dette,
Je t’en délie, dans l’ombre où je veux me réduire,
Discret, dans l’onde calme où j’attendrai ma nuit.

janvier 2006

Publié dans Enfance

Commenter cet article