Confiance

Publié le par Lionel Droitecour

... C’est là le théâtre où, de l’amour maternel,  / Se joue la comédie, ponctuée de rappels ...

... C’est là le théâtre où, de l’amour maternel, / Se joue la comédie, ponctuée de rappels ...

Il a, en trébuchant, couronné son genou
Où trois gouttes de sang, qui perlent, l’épouvantent.
Il s’enfuit, gémissant vers sa mère attentive
Qui d’un mot, d’un baiser, le calme et le rassure.

Contemplant circonspect sa terrible blessure
Il ravale ses larmes et, la mine plaintive
Boitillant sans raison des douleurs qu’il s’invente,
Aux jupes de maman collé comme on se noue,

Il quémande l’amour, désire qu’on le plaigne,
Ajoutant un sanglot pour la bonne mesure.
C’est là le théâtre où, de l’amour maternel,

Se joue la comédie, ponctuée de rappels,
Le soir, où la tendresse enfantine murmure
La confiance absolue dans laquelle un cœur baigne.

juillet 2006

 

Publié dans Enfance

Commenter cet article