Chasse-marée

Publié le par Lionel Droitecour

Chasse-marée

Mon armada de mots, au port de mon angoisse,
Lève l’ancre, céans, frise où la mer se froisse,
À l’encan de ma vie, quotidienne imposture,
Errance aux vents épars, tresses en sa mature.

Mes voiles, songeries, mon pavois d’infortune,
Du beaupré qui frémit jusques au maat de hune
Emporte ma lisière au bout de l’horizon,
Amertume, en la cale, y est ma cargaison.

Ainsi l’onde saumâtre où frappe mon étrave,
Emplit de ses embruns ma peine, au banc de nage,
Une brise à mon front, saline, sur mon âme.

Viens-t-en, chasse-marée, où mon cœur te réclame,
Emmène ma prébende en la rive prochaine,
Echos sur les brisants, de ma rime incertaine.

juin 2012

 

Publié dans Marine

Commenter cet article