Rhinocéros

Publié le par Lionel Droitecour

Rhinocéros

Quand même ils ne sont pas féroces,
Pourquoi dit-on qu’ils sont si rosses
Ah, les pauvres rhinocéros ?

C’est vrai que puisqu’ils ont deux cornes,
On pense qu’ils passent les bornes
Avec ces piques qui les ornent !

Et comme toujours on s’en gausse,
Bien tristement dedans leur fosse
Ils ressassent ces idées fausses.

Ils rêvent qu’ils vont à la noce,
En la savane, dans leurs chausses,
Ou bien dans l’île de Pharos.

Sur le cœur une peine grosse,
Héros, non, nonces ni précoces,
Ainsi vont les rhinocéros.

novembre 2010

Publié dans Enfance

Commenter cet article