Le passage

Publié le par Lionel Droitecour

Le passage

C’est là-bas au bout du passage
Que jouent tous les enfants pas sages.
On me l’a dit, je n’y vais pas :
Je regarde depuis chez moi.

Quand ils sont là ça fait du bruit
Mais, comme ils ne sont pas polis,
Je n’écoute pas les gros mots
Qu’ils se crient comme des oiseaux.

Ils rient, s’amusent d’un ballon,
Ils courent, sautent, les garçons.
Les filles jouent à la marelle,

À l’élastique, aux cordes, entre elles.
Et moi je suis sur mon balcon
Seul avec mes soldats de plomb.

mai 2007

Les Scènes d'enfants de Robert Schumann

Publié dans Enfance

Commenter cet article