Jolly Roger

Publié le par Lionel Droitecour

... Eh, vieux Jolly Roger des mornes périssoires ... Viens t’en boire en la coupe où l’ivresse est un leurre ! ...

... Eh, vieux Jolly Roger des mornes périssoires ... Viens t’en boire en la coupe où l’ivresse est un leurre ! ...

Erre au fond de mon âme un relent d’autrefois,
Madame nostalgie en fait son répertoire
Et, corde sous ses doigts, mon cœur, à l’abandon,
Joue de cette musique à m’en percer le front.

Certes, l’hier est mort, mais fait le fanfaron,
L’amertume est toujours le premier de ses dons
Et sa note harmonique y parait une moire,
En flaque d’aube grise où flottent noirs pavois.

Eh, vieux Jolly Roger des mornes périssoires,
Défroque d’une muse encombrée d'un remord,
Viens t’en boire en la coupe où l’ivresse est un leurre !

Tu ne trouveras là qu’un oiseau de malheur,
Où la joie ne saurait que déserter le bord
Et le puant lisier de nos mortes mémoires.

juillet 2012

Publié dans Nostalgie

Commenter cet article