Histoire de famille

Publié le par Lionel Droitecour

La bataille de Fleurus, Jean Baptiste Mauzaisse (1784-1844)

La bataille de Fleurus, Jean Baptiste Mauzaisse (1784-1844)

Allez grand-père dis, raconte tes histoires !
Oh, ben en ce temps là on tuait joyeusement
À grands coups massues, d’épieux, de sarbacanes…
Et puis après grand père ? Il y eut les épées,

Ca saignait, ça tranchait, de belles boucheries !
Après grand père, après ! Ah, ce fut le canon
La poudre, les fusils ça devenait sérieux,
Désormais par milliers on pouvait trucider !

Par milliers, grand père ? Ce n’était qu’un début
Puisqu’au siècle vingtième, enfin, grâce au progrès,
Périrent des millions, plus que la soldatesque,
Les innocents surtout ! Et grâce au nucléaire,

Tiens toi bien mon gamin, la fête est pour demain,
On va tout démolir !
Mais ce sera fini…
Console-toi, bêta, avant cela, vois-tu,
Il y aura d’autres guerres et tu pourras mourir.

août 2008

Publié dans Citoyen

Commenter cet article

I
Excellent, voilà un beau poème qui finit en effet sur une note d'espoir, cet enfant pourra peut-être encore vivre une bonne vieille guerre "traditionnelle" - et surtout y mourir, ce qui est quand même le but de la manœuvre, c'est le cas de le dire... On aurait presque pu ajouter à la fin : "tu pourras mourir la conscience tranquille" ! :-)
Répondre