Clavicorde

Publié le par Lionel Droitecour

Clavicorde

Le clavicorde produit un son assez ténu, qui en faisait essentiellement,
autrefois, un instrument d’étude. Il était très prisé par Johann Sebastian Bach.

 

Si je devais un jour, longtemps après ma mort,
Revenir sur la terre et si le ciel fécond,
Le dieu qui m’a voulu, le hasard, où la chance
Enfin de mon désir écoutait la chanson ;

Je demande ici bas aux forces qui gouvernent
Des sphères infinies la secrète immanence
Et l’ordonnancement des formes qui nous cernent ;
Je demande à renaître au vénérable corps

Du bois sombre d’ébène ornant au clavicorde,
Au virginal discret, au noble clavecin
La touche en la maison où vivait à Leipzig

Celui dont la mémoire hante mon hémistiche
Pour y sentir ses doigts frémir contre mon sein
Et mon âme humblement vibrer comme une corde.

janvier 2008

Publié dans Musique

Commenter cet article