Chanson du pied qui boite

Publié le par Lionel Droitecour

Vincent van Gogh, (1853-1890), Vieux souliers aux lacets, automne 1886

Vincent van Gogh, (1853-1890), Vieux souliers aux lacets, automne 1886

C’est un caillou dans la chaussure ;
Minuscule scrupule pointu
Qu'à chaque pas, comme un murmure
De la conscience on sent, ténu,

Exaspérant corps étranger.
Dans la godasse il se déplace,
Aïe ! Et l’on boite sur un pied,
Tord sa cheville. Et lui, tenace,

Au beau milieu du gros orteil
Pique son dard et s'insinue :
Entre deux doigts, tapi, il veille.
Si on l'oublie, remords têtu,

Voici qu'il sort de sa cachette !
Ah cette fois c'en est assez !
Furieux j'exhibe ma chaussette
Et l'expulse de mes pensées...

novembre 1990

Publié dans Enfance

Commenter cet article