Au clair de la lune

Publié le par Lionel Droitecour

Au clair de la lune

Jean-Louis Barrault dans "Les enfants du paradis"

Au pire, ne suis pas Pierrot,
N’ai plume ni quartier de lune ;
Pour éclairer ce mot à maux,
N’ai chandelier que d’infortune.

Il me faut changer de comptine,
Attendre l’aube, espérant mieux,
Puisque je n’ai plus de voisine,
Et puis perdu l’amour de dieu.

À ma porte il faut que je sorte
En m’inventant un sobriquet
Pour y chercher dames accortes.

Mortes amours sont déniaisées,
Et nul ne bat plus le briquet
Au chant de nos mornes risées.

mai 2012

Publié dans Paraphrase

Commenter cet article