Au chant du solitaire

Publié le par Lionel Droitecour

Claude Weisbuch, (1927-2014), soliste, détail

Claude Weisbuch, (1927-2014), soliste, détail

Si la fête est finie, certes, j’aurai dansé
De ma petite danse, au moins mon passe-pied ;
Musiques de mes vers en rimes agencées,
Rangées de bataillons, pacifiques et drus.

Ne me demandez pas si j’ai craint, si je crus,
Si l’onde chantournée des bribes cadencées,
En ces aubes sans nom me chante où bien me sied :
Mon mal n’y ai vaincu que le verbe a pansé.

Et, jour à jour grégaire, en morne apothicaire,
De cette déchirure à suinter de mon sein,
J’ai curé la blessure en molestant mon âme.

J’ai brûlé lentement de ma petite flamme,
Consumé d’un amour immense, hélas ! Pour rien,
Dilué dans ma nuit au chant du solitaire.

mai 2012

Publié dans Musique

Commenter cet article