Pli selon pli

Publié le par Lionel Droitecour

Pli selon pli

Au milieu de la foule, en représentation,
Fanfaron rempli d’aise et de satisfaction,
Il parait, semble-t-il, tout heureux d’être lui.
N’est-ce qu’une attitude ou bien n’est-ce qu’un bruit ?

Il plastronne, ce con, interpelle chacun,
Et sourit platement, exécrable faquin,
Vain clown en sa lubie, composant sa faconde,
Alors qu’en vérité il saoule tout le monde.

Je me demande s’il l’ignore ou s’il en joue.
Après tout, lui aussi il supporte son joug,
Prodigue de son masque en la même pitance.

Je lui offre le chant de mon intime stance,
Compagnon de douleur en la houle d’oubli.
S’effrange notre fronce, ainsi, pli selon pli.

janvier 2014

Publié dans Portrait

Commenter cet article