Ma petite évasion

Publié le par Lionel Droitecour

... Où se perd mon regard, évadé dans les cieux ...

... Où se perd mon regard, évadé dans les cieux ...

Ecrire m’est un jeu, une adresse de foire
Où la rime se prend, sans même que j’y songe,
Aux échouages lents d’une langue étrangère
Qui vient danser son rythme en l’isthme de ma voix.

La sente m’y est douce, escarpée quelquefois…
En ces panoramas, mon empreinte, légère,
Aux sonnailles d’un lieu, un peu comme une éponge
Se gonfle de rosée qui me conte une histoire.

Et voici, je confie au verbe, en aparté,
Une secrète bribe, un écho rapporté
En l’orée de ma voix qui se change en murmures.

Y chante l’apogée d’un chœur mystérieux,
Tout peuplé de silence et disert aux ramures,
Où se perd mon regard, évadé dans les cieux.

avril 2010

Publié dans Art poétique

Commenter cet article