Le hibou

Publié le par Lionel Droitecour

Le hibou

Sais-tu que le hibou s'endort quand tu t'éveilles ?
Je ressemble à ce vieil oiseau qui persévère
À chanter dans la nuit quand bien nul ne l'écoute.
Enfant, si, vers le soir, tu entends ma chanson
,

Ne va pas t'effrayer de ma voix qui répond
Au vieil hibou pensif, perché aux bords des routes.
Le poète vois-tu ressemble à sa chimère,
Il rêve, à ce jeu là nulle âme n'est pareille.

Il sème en la nuit bleue des paroles sans nombre,
Qui planent sur les airs jusque dans ta maison
Et posent sur ton front l'arc de mélancolie ;

Ce brin de nostalgie qui donne de jolies
Couleurs aux songes des petits, et des frissons
Au vieil hibou sans nom qui songe en la nuit sombre.

décembre 1993

Pour ajouter un peu de mystère à votre lecture,
lancez-donc la vidéo ci-dessous...

Publié dans Enfance

Commenter cet article