Lagarde et Michard

Publié le par Lionel Droitecour

Lagarde et Michard

Je ne suis pas sûr
que c'était celui-là,
mais il y ressemble bien...

Au collège Pierre de Ronsard
Je lisais Lagarde et Michard,
Apprenant la littérature
Et du poème la mesure.

J’habitais rue Arthur Rimbaud
Dedans la patrie des émaux
Et me rêvais déjà poète.
Hugo résonnait dans ma tête,

Aigle du casque et Pauvres gens,
Et tel Don Diègue, en m'enrageant,
Je disais le Cid de Corneille.

Depuis lors je compte en ma veille,
Et m’en vais partout rimaillant,
De moi-même, souvent, raillant.

juin 2007

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article

M
Bravo, je te découvre peu à peu. Tes poèmes sont beaucoup plus "académiques" que les miens, si tu visites mon blog tu le verras aisément...tu sais je m'affranchis aisément des règles souvent en vigueur dans le domaine de la poésie, c'est mon côté un peu rebelle...LOL
Répondre