Là, dit qu’t’es

Publié le par Lionel Droitecour

L'auteur, en un temps où il manquait encore un petit peu de hauteur...

L'auteur, en un temps où il manquait encore un petit peu de hauteur...

Ma grand-mère, elle habite un Bled.
Là-bas, mes oueds, dont corps nient quart.
Je décline, mine, et m’incline.
Jeux, tuiles, hèlent nos fossiles ;

Je suis tué, fossettes ils ont :
Là, je répète la leçon,
Le complet ment, l’aube, j’ai dit reste,
Émiette, essai, monte ton son,

Le près sent de l’Inde dit qu’actif,
L’un part, fête et le pas, c’est simple,
À la corde, l’occis l’y erre.

Autre ogre affreux, j’épelle et peine,
Les doigts pleins d’encre ; au fond d’la classe
L’horloge me cligne des yeux.

avril 2005

Publié dans Enfance

Commenter cet article

I
"L'auteur, en un temps où il manquait encore un petit peu de hauteur..."
Pourtant je crois déjà déceler en ce grand auteur sans grande hauteur cette part de malice et de révolte qui, derrière le sage enfant, annonce le sage tout court... tout court et pourtant bien grandi, comprenne qui pourra ! :-)
Répondre