Köchel 626

Publié le par Lionel Droitecour

Köchel 626

Portrait présumé de Mozart enfant par Jean Baptiste Greuze en 1763.
Même si l'authenticité de ce portrait est fortement sujette à caution,
n'est-il pas ainsi tel qu'on le rêve, le "divin Mozart" ?

Comme une âme blessée, la clarinette geint,
Qui nous mène, tragique aux abords de ce drame,
Quand trois graves accords introduisent, forte,
« Requiem aeternam ». Impérieux fugato

Qu’illumine bientôt la voix de soprano,
Elle en appelle à dieu et le chœur exhorté
Dans le « Dona eis », où se love une flamme,
Braise en l’obscurité, rougeoie, qui nous étreint.

Puissante invocation, jetée comme une injure
À la face du ciel, le « Kyrie » déploie
Sa funeste splendeur, pathétique et funèbre
Et le « Dies Irae » s’épanche au « Salva me ».

La voûte alors s’emplit, par cent bouches clamée,
D’une aube spirituelle éclairant la ténèbre ;
En effluves subtils y espère une foi,
Que la musique élève et Mozart transfigure.

Sans cesse balançant de l’ombre à la lumière,
De l’humaine supplique à la divine attente,
Sourd du « Lacrymosa », chante au « Benedictus »
Ce qui nous écartèle, nous immole et nous lie

À ce doute mortel, condamnés à l’oubli.
Et, de cette misère, au-delà des rictus,
Monte ce cri d’amour contre la mort ardente
Par la voix d’un archange expirant sur la terre.

septembre 2007

Mozart Requiem in D-minor KV 626 - DRSymfoniOrkestret - Dirigent: Manfred Honeck-DR Koncertkoret Unfinished index below (click Show more)
Christiane Karg, Soprano
Kristina Wahlin, Mezzo-soprano (Alt)
Maximilian Schmitt, Tenor
Liang Li, Bass

01:30 Gregoriansk sang: Requiem Aeternam
02:52 Mozart: Maurerische Trauermusik
07:55 Gregoriansk sang: Domine Exaldi Oratonem mean
09:45 Mozart: Laudate Dominum fra vesperate solennes de confessore
13:42 Gregoriansk sang: In quacomque die
15:08 Requiem D-moll
41:45 Mozart: Requiem in D-moll + Gregoriansk sang: Christus factus est

Publié dans Musique

Commenter cet article