En la nuit murmurante

Publié le par Lionel Droitecour

Vassily Perov, ( 1834-1882 ) enfants endormis

Vassily Perov, ( 1834-1882 ) enfants endormis

Au pauvre inconsolé dont nul ne pris jamais
La main dans la nuit bleue pour tenir la souffrance,
À l’humble solitude en la foule ignorante
Et qui bat sa marée dans la presse du jour ;

À toutes ces brisures en brèches d’amour,
Sèches comme un écho dans la houle insolente,
À ce qui mord en nous l’ultime résistance
Pour rompre la défense, enfin, la désarmer ;

À cet envers de vivre où git notre douleur
Dans le rebours de l’ombre en de blêmes lueurs ;
À l’agonie versée sur la lèvre implorante,

Au regard de l’aimé dont la chair se décante
Devant l’onde blessée où son désir se meurt,
Je fais don du poème en la nuit murmurante.

avril 2012

Publié dans Résilience

Commenter cet article